Interprétation des termes d'un testament par le Juge

Interprétation des termes d'un testament par le Juge
  • Procédures

Le juge dénature le testament qu'il interprète en y ajoutant un mot qui change tout.

Les juges qui considèrent que la clause d'un legs universel vise « tous mes biens » alors que le texte fait état de « mes biens » dénaturent le testament et en déduisent à tort la révocation, pour incompatibilité, d'un testament antérieur.

L'interprétation des testaments relève de l'appréciation souveraine des juges du fond, sous réserve que ces derniers n'en dénaturent pas le contenu. Dans cette affaire, il s'agissait de rechercher si les deux testaments étaient compatibles et, plus précisément, si le testateur avait eu la volonté de révoquer par le second testament le legs universel consenti aux termes du premier, à défaut de révocation expresse. Le principal enseignement en est qu'il est sage de s'entourer du conseil d'un notaire pour exprimer sans ambiguïté ses dernières volontés et s'assurer de leur efficacité.